Présentation du concours dédié aux candidats étrangers

Un examen est effectué chaque année auprès des candidats étrangers pour attribuer des places en école de formation à l’Ecole des commissaires des armées en tant que stagiaire étranger. Chaque année, 1 à 2 places sont ouvertes avec environ 3 candidats par pays (17 pays).


Conditions requises :

> Soit être élève officier appartenant à l’armée de terre, la marine ou à l’armée de l’air de votre pays ; venant d’être recruté dans l’une de ces trois armées ; n’ayant pas encore reçu de formation militaire et professionnelle. Le candidat doit remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé de moins de 26 ans au 1er janvier de l’année de l’examen
  • Posséder au minimum le niveau de la licence en droit ou en sciences économiques
  • Maîtriser la langue française (aucun justificatif n’est à fournir puisque votre niveau sera vérifié le jour de l’épreuve de français)
  • Détenir l’aptitude médicale et physique exigé par l’arrêté de référence de juillet 2017

 

> Soit être officier (lieutenant ou capitaine) appartenant à l’armée de terre, à la marine ou à l’armée de l’air de votre pays. Le candidat doit remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé de moins de 31 ans au 1er janvier de l’année de l’examen
  • Posséder au minimum le niveau de la licence en droit ou en sciences économiques, ou à défaut justifier d’une expérience de la vie administrative (attestation du commandement de l’armée dont est issu le candidat)
  • Maîtriser la langue française (aucun justificatif n’est à fournir puisque votre niveau sera vérifié le jour de l’épreuve de français)
  • Détenir l’aptitude médicale et physique exigé par l’arrêté de référence de juillet 2017

 

Comment s'inscrire au concours ?

> Si vous êtes étranger résidant dans votre pays : vous devez vous rapprocher des forces armées à l’ambassade de France de votre pays.

> Si vous êtes étudiant en France : nous vous invitons à vous rapprocher de l'attaché de défense de votre pays à Paris.

 

Comment se déroulent les épreuves du concours ?

Le concours comprend seulement des épreuves écrites :

> Français (coef 1) – durée : 3 heures

> Culture générale (coef 1) – durée : 4 heures

Sous forme de dissertation.

> Note de synthèse (coef 1) – durée : 4 heures

Il s’agit d’une rédaction d’une note à partir d’un ou plusieurs textes portant sur la littérature, l’histoire, la géographie, les questions économiques et sociales ou sur toute autre question présentant un intérêt d’actualité.

Il n’y a pas d’épreuves orales. L'ambassade de France de votre pays se chargera d’envoyer vos copies des épreuves écrites à l’ECA (Ecole des commissaires des armées).

 

Comment se déroule la formation à l'Ecole des commissaires des armées (ECA) ?

La scolarité des élèves officiers et officiers étrangers est assurée par l’Ecole des commissaires des armées, située à Salon-de-Provence. La scolarité est identique à celle des élèves français et dure deux ans. Elle comporte une formation spécifique aux emplois dans l’armée de terre, la marine et l’armée de l’air. Les élèves officiers et officiers étrangers suivent obligatoirement la formation spécifique correspondant à leur armée d’appartenance.

Un contrôle continu des connaissances est organisé sur les deux années de scolarité. Une moyenne de 10/20 est impérative pour passer en deuxième année. Un examen de fin de scolarité est organisé en fin de deuxième année. Les épreuves, les barèmes de notation et les coefficients sont communs aux élèves étrangers et français, mais les étrangers font l’objet d’un classement spécifique.

Seuls les élèves étrangers ayant obtenu sur les deux années une moyenne générale d’au moins 10/20 reçoivent un diplôme de l’Ecole des commissaires des armées (à titre étranger). Ceux qui ne satisfont pas aux examens de sortie reçoivent une attestation de scolarité.

 

Calendrier :

- Epreuves : du 12 au 14 mars 2019
- Début de la formation à l’Ecole des commissaires : 20 août 2019
- Les résultats d’admission seront communiqués par les ambassades des pays concernés.

 

Se préparer grâce aux annales :

Culture générale

Note de synthèse

Français